Idomeneo (W.A. Mozart)

bull leaper

PARMI LES SOLISTES

Idomeneo – Shaun Dixon
Idamante – Théo Imart
Ilia – Masayo Tago
Elettra – Stephanie Edwards
Arbace – Alexander Pidgen
La voix de Neptune – Denis Sedov

DIRECTION

Directeur musical – Konstantinos Diminakis
Directeur artistique – Bernadette Grimmett

Idomenée conduisit les troupes de Crète au siège de Troie, avec une flotte de quatre-vingts vaisseaux, et s’y distingua par quelques actions d’éclat. Après la prise de la ville, ce prince, chargé de dépouilles troyennes, retournait en Crète, lorsqu’il fut assailli par une tempête, où il pensa périr.

Dans le pressant danger où il se trouva, il fit vœu à Poséidon de lui immoler, s’il revenait dans son royaume, le premier être vivant qui se présenterait à lui sur le rivage de Crète. La tempête cessa, et il aborda au port, où son fils, averti de l’arrivée du roi, fut le premier être qui parut devant lui. On peut s’imaginer la surprise et en même temps la douleur d’Idoménée quand il l’aperçut. En vain, les sentiments de père combattirent en sa faveur ; un zèle aveugle de superstition l’emporta, et il résolut d’immoler son fils au dieu de la mer. Plusieurs auteurs anciens prétendent que cet horrible sacrifice fut consommé, et plusieurs modernes ont suivi cette tradition. D’autres affirment que le peuple, prenant la défense du jeune prince, le retira des mains d’un père furieux.

Nouvelle mise-en-scène. Idomeneo a été réalisé par l’Opéra de Baugé en 2007.

Les commentaires sont fermés