La clemenza di Tito (W.A. Mozart)

28 juillet, 2 et 4 août

figures classiques

SOLISTES

Tito—Nathan Vale
Sesto—Monika-Evelin Liiv
Vitellia—Justine Viani
Anius—Elsa Giannoulidou
Publius—Denis Sedov
Servilia—Clara Fournillier

DIRECTION

Directeur musical – Konstantinos Diminakis
Directeur artistique – Bernadette Grimmett

MOZART – UNE DECOUVERTE

L’empire romain était déchiré par la guerre civile jusqu’à ce que le père de Titus, Vespasien, restaure la paix.  Titus offre une stabilité, et plus encore. C’est un empereur compétent et bienveillant. Il a gagné une grande victoire en Palestine, rapportant un butin d’une richesse incalculable à Rome et a été porté en triomphe. Les Romains l’aiment mais ne veulent pas d’une étrangère comme impératrice. Devrait-il abdiquer pour vivre son amour et replonger le pays dans le chaos ou ouvrir la voie à son frère Domitien, un monstre inhumain qui a déjà comploté pour le tuer ?  Titus sacrifie son bonheur au devoir, mais pour certains romains, ce n’est pas suffisant.

Mozart a écrit deux grands opéras dramatiques, un au début et l’autre en fin de carrière. La Clemenza di Tito, œuvre composée durant la dernière année de sa vie en même temps que La Flûte enchantée montre la maturité de Mozart. La musique est sublime, les personnages fascinants, et l’histoire irrésistible.

Les commentaires sont fermés